Obsessionnel ? Affirmatif

Rédigé par Alarc'h - - Aucun commentaire

Tous les matins je traverse un petit village à mi-chemin entre mon domicile et mon lieu de travail. Un peu après l'église il y a un virage et un croisement. Des lignes blanches pointillées divisent la chaussée. Il y en a exactement dix-huit. 

Puis un peu après, à droite, il y a une haie de vingt-deux petits frènes. Je le sais car je les compte tous les matins, ce qui est rendu possible par la limitation à trente kilomètres heure sur cette zone.

Si comme moi vous savez que pour aller à l'étage il y a dix-sept marches, que le planché du salon comporte quarante-sept rangs de lates (c'est approximatif car faut-il compter comme une latte entière celle qui est taillée en biseau à cause de l'angle obtu d'un des murs ?), vous êtes des obsessionnels. Tout comme si, presque inconsciemment, vous ne posez jamais le pied sur les carreaux rouges de la cuisine (il ne faut marcher que sur les jaunes, c'est évident).

C'est généralement assez peu gênant. Sauf quand vous vous rendez-compte un matin que, distraît, vous n'avez pas compté les bandes blanches sur le sol. Vous savez que vous allez vivre une journée de merde. La dernière fois ça n'a pas manqué. À peine arrivé un client téléphone, il a redémarré son vieux serveur web parce que sa base de données MySQL était arrêtée, bloquée par les requêtes mal foutues qu'envoit en masse son application, au lieu de juste redémarrer le service SQL. Et la machine refuse de revenir en ligne. Il faut la remonter en secours sur un autre noyaux et constater alors qu'un des disques du Raid mirroir a rendu l'âme et que l'autre se porte très mal. Plus d'autre choix que de migrer sur une nouvelle machine, en espérant que le disque tiendra au moins le temps de recopier les données.

Tout ça à cause d'un instant de distraction... Pensée magique dites-vous ? Mouais en tout cas fâcheuse coïcidence.

Mais cette disposition d'esprit vous permet aussi des joies secrètes de forte intensité. J'aime bien les montres traditionnelles, à aiguilles, mais depuis des décennies je porte des montres à affichage numérique. Pas par goût, car c'est plutôt moche, mais à cause d'infinies possibilités offertes par cet affichage.

Par exemple, je ne sais pas si vous vous en êtes rendu- compte, mais il y a eu récemment un évènement de portée majeure amis obsessionnels. Dimanche, dernier, pour la chandeleur, sur votre montre s'est brièvement affiché :

02 02 2020 02 02 02, soit le 02 février 2020 à 2h 2 minutes et 2 secondes

J'avoue que c'était moins bien que 20 octobre 2010 à 20 heures 10 et 20 secondes  20 10 2010  20 10 20 ou le 20 décembre 2012 à 20h12. Ces moments sont aussi remarquables qu'éphémères... et de cette pureté il n'y en aura plus car il n'y a que douze mois. Ce serait une bonne raison de changer de calendrier.

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot xplgqb ?