Encore de la relativité

Rédigé par Alarc'h - - Aucun commentaire

« Un oisillon se trouve, tombé du nid, sur un chemin creux. Ce printemps est un peu frais et pluvieux et le petit animal grelotte de froid et de peur. Arrive une belle vache normande qui le voit si malheureux et lâche sur lui une énorme bouse fumante. L'oisillon s'ébroue un peu, mais il se retrouve bien au chaud et reprend vie. Il piaille sa joie à perdre haleine.

Un renard passe par là et est attiré par les cris. Il voit l'oiseau se réjouissant dans sa bouse. D'un air un peu dégoûté et d'une patte habile il parvient à extirper l'oisillon des excréments bovins. Il trempe l'oisillon dans un flaque, le frotte jusqu'à ce que toute souillure ait disparu de son plumage. Puis il le bouffe. »

Moralité : ce n'est pas forcément celui qui te met dans la merde qui te veut du mal, ni celui qui t'en sort qui te veut du bien.

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot poux ?